Jeudi 11 mai 2017

N°15 : Habit-Bâti

Entre design textile et architecture

Renforcées par l’arrivée des nouvelles technologies et de matériaux innovants, les relations entre l’architecture et le design textile sont devenues fréquentes, ces dernières décennies. On ne compte plus les collaborations entre architectes et designers de mode, que ce soit pour la conception de maisons ateliers ou de concept stores. L’architecture devient support de mode.

Mais peut-on pour autant parler d’un apport de la mode à l’architecture ? S’il est évident que le vêtement est comme une seconde peau, l’architecture ne serait-elle pas notre macro-peau ? D’un corps singulier au corps collectif, des habits au bâti ?

Introduction par Eric Van Essche, docteur en histoire de l’Art et enseignant à l’ULB et à La Cambre.

Leçon par Fabrice Bladt, architecte diplômé de la Faculté d’Architecture La Cambre-Horta de l’ULB. Auteur d’un mémoire de fin d’études intitulé Habit Bâti : Enquête sur la convergence des recherches entre design de vêtement et design d'architecture.




Jeudi 9 février 2017

N°14 : Mémoire d’une robe d’émotion

N°14 : Mémoire d’une robe d’émotion

Langage et symbolisme d’une scénographie d’exception

Une rencontre fascinante entre symboles esthétiques et moraux , un dialogue intemporel entre tenue traditionnelle et tenue personnelle telle la robe de mariée. Afin d’en explorer les facettes les plus inattendues, Olivia Luce Meyer propose de naviguer à travers notre héritage culturel. Fantasme et vision d’un statut construit par l’imaginaire collectif, le mariage nous transporte aux frontières des traditions et des désirs contemporains.

Olivia Luce Meyer est commissaire d’exposition et professeur d’histoire et de sociologie du costume et de la mode à l’ESMOD IS M à Paris.
Elle dispense également des cours de dessins du costume.

Dans le cadre de l’exposition Just Married, une histoire du mariage.


Jeudi 15 septembre 2016

N°13 Mode, art et politique : liaisons dangereuses ou mariage de déraison ?

N°13  Mode, art et politique : liaisons dangereuses ou mariage de déraison ?

De tout temps, mode, art et politique sont en partie liés. Rose Bertin, « Ministre des modes » de Marie-Antoinette, est considérée par la postérité comme l’agent involontaire de l’impopularité de la dernière reine de France. Chanel et Yves Saint Laurent libèrent, chacun à leur manière, la femme moderne du corset social qui l’entrave : elle y gagne la liberté d’être, d’agir, de se mouvoir s’exprimant par le vêtement. Plus proches de nous, les couturiers japonais, les étudiants de l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers ou de la Saint Martin’s School hissent haut les couleurs d’une inspiration visant à faire de la mode le manifeste de toutes les libertés. Art et Politique seraient-ils les piliers de la mode ?


Yann Kerlau fut directeur général délégué du groupe Gucci de 2000 à 2008. Il se consacre aujourd'hui à l'écriture d’ouvrages historiques ou de mode comme Les dynasties du luxe ou Les secrets de la mode. Il dédicacera, ce dernier, à l’issue de la Leçon de Mode.



Jeudi 10 mars 2016

N°12 olivier theyskens. images et souvenirs d’un parcours.

N°12 olivier theyskens. images et souvenirs d’un parcours.
Crinolines romantiques, silhouettes gothiques, croquis acérés, portraits par Irving Penn ou Annie Leibovitz, tenues sublimées par Nicole Kidman, robes révélées par Madonna et Kirsten Pieter.

Cette Leçon propose d’explorer les images préférées du styliste belge Olivier Theyskens, ses souvenirs de familles et les fétiches de son enfance. Tout en retraçant les attaches bruxelloises du créateur, tour à tour parisien et new-yorkais, la conférence esquissera également une sélection de ses plus belles créations, celles faites en son nom de 1997 à 2002 et les autres, réalisées pour Rochas (2002-2006), Nina Ricci (2006-2009) et Theory (2010-2014).

Par Jean-Philippe Theyskens, frère d’Olivier Theyskens, historien de l’art et conférencier pour de nombreuses institutions culturelles. 



Jeudi 14 janvier 2016

N°11 All things English. L'anglomanie dans la mode masculine.

Durant 200 ans, qui correspondent à la grande époque de l'empire britannique, règne l'anglomanie. Les Anglais régissent tous les codes de l'élégance masculine. Dès le milieu du 18e siècle, ils donnent le ton en matière de mode masculine. Une mode qui séduit les français! L'habit anglais par excellence est la redingote, mot dérivé de riding coat, qui fut d'ailleurs le vêtement préféré de Napoléon. 

Paula Dumont dresse un panorama de l'évolution de la silhouette masculine, de la cravate du dandy Brummell aux bottines des Beatles. 

Paula Dumont est historienne de l'art. Elle a oeuvré comme conseillère en image et styliste pour le théâtre, la télévision et le cinéma. Elle est professeure et organise des ateliers sur l'histoire du costume et le costume de scène. 



Jeudi 22 octobre 2015

N°10 En présence du passé : corsets et crinolines en mode contemporaine

N°10 En présence du passé : corsets et crinolines en mode contemporaine
Entre nostalgie et transgression, filiation revendiquée ou détournement critique, les formes, images et techniques du passé réinterprétées par les créateurs constituent un des phénomènes majeurs de la mode de ces dernières décennies. 

En s’appropriant corsets et crinolines, symboles de la bourgeoisie triomphante du 19e siècle, les designers contemporains proposent une vision singulière de la mode. Du New Look de Christian Dior aux versions déstructurées des Japonais ou celles extravagantes de Vivienne Westwood, autant d’interprétations qui soulignent les voies multiples de la création. 

Décodage sur la manière de penser la mode en ce début de 21e siècle. 

Par Lydia Kamitsis historienne de la mode, commissaire indépendante et auteure de plusieurs ouvrages spécialisés dont Le Dictionnaire International de la Mode. 

© Patricia Canino


10 septembre 2015

N°9 Les Belges : une histoire de mode inattendueJeudi

N°9 Les Belges : une histoire de mode inattendueJeudi
La mode avant-gardiste belge fait beaucoup parler d’elle. Lors de la dernière Semaine de la mode à Paris, plus de 10% des collections présentées étaient made in Belgium. On connaît bien sûr les noms de Dries Van Noten, Ann Demeulemeester ou Raf Simons, mais d’autres comme Haider Ackerman et A.F. Vandevorst font aussi fureur sur les podiums. Avec comme point de départ « Norine », la première maison de couture de l’Entre-deux-guerres, Nele Bernheim nous raconte l’histoire inattendue et à succès de ces créateurs belges. Elle mettra ainsi l’accent sur l’esthétique personnelle et artistique des plus grands d’entre eux, notamment Ann Salens et les fameux Six d’Anvers, qui jouissent toujours d’une réputation internationale, ainsi que leurs successeurs. 

Nele Bernheim est co-commissaire de l’exposition Les Belges: une histoire de mode inattendue à Bozar, doctorante en Histoire et en Science de l'Art à l’Universiteit Antwerpen et la Vrije Universiteit Brussel. 

©Cathy Pill 2005 - Alexandre Van Battel 2005 

The Artist Is Absent: a Short Film On Martin Margiela : www.youtube.com/watch?v=ulRtoMwxbHM


Jeudi 19 mars 2015

N°8 Jean Patou, de la garçonne au glamour

N°8 Jean Patou, de la garçonne au glamour
Couturier et parfumeur dans le Paris de l’entre-deux-guerres, Jean Patou (1887-1936) est un homme moderne dont les créations tendent à l’intemporalité. Il est l’inventeur du sportswear, ce mélange étonnant de chic et de décontraction. Sa maison de couture compte parmi les plus importantes des années 1920. Louise Brooks, Josephine Baker ou encore la championne olympique de tennis Suzanne Lenglen sont les grandes ambassadrices de ses créations. En jersey ou en lamé, en maillot de bain ou en tenue de golf, la femme Patou incarne les codes de « la garçonne ». À l’aube des années 1930, il est le premier à rallonger les robes pour une silhouette plus « glamour »... ©Archives Patou 

Par Emmanuelle Polle, journaliste et commissaire d’exposition indépendante. Auteur de plusieurs documentaires radiophoniques et d’une monographie sur le couturier, Jean Patou : Une vie sur mesure, elle est la première chercheuse à avoir eu accès aux archives privées de la famille Patou.

Jeudi 23 octobre 2014

N°7 Les muses d'Annemie

N°7 Les muses d'Annemie
Pour Annemie Verbeke, la mode est d'abord une approche contemporaine. Vient ensuite la nécessité d'une esthétique personnelle, la volonté de confronter des paradoxes tels que l'éphémère et l'intemporel. 

Ses muses et modèles, des femmes singulières: Charlotte Perriand, Francesca Woodman, Françoise Sagan, Nina Simone, Valentina ou encore Nancy Cunard et Georgia O'Keeffe... Annemie se documente, lit et compose des mood boards (collages). Elle associe des couleurs et dessine des silhouettes inspirées par une volonté de concision et de ferveur : un travail véritablement de corps et d'esprit. 

Elle imagine, le temps d'une collection , une rencontre fictive, une halte dans le passé et une mise en lumière. En somme une deuxième vie. 

Conversation entre Annemie Verbeke, styliste et directrice de la Maison Annemie Verbeke et Anne-Françoise Moyson (Le Vif Weekend). 

Jeudi 5 juin 2014

N°6 Les 30 ans d’Edouard Vermeulen chez Natan

N°6 Les 30 ans d’Edouard Vermeulen chez Natan
Il n’est plus nécessaire de présenter Edouard Vermeulen à la tête de la Maison Natan depuis plus de 30 ans. Mais comment est-il parvenu à conserver le prestige de cette institution de la mode belge? 

A travers, son style personnel adapté à la femme actuelle, active et raffinée tout en utilisant la richesse des matières, « Monsieur Vermeulen » donne une puissance à la simplicité des formes. 

Caroline Esgain, responsable des collections du Musée du Costume et de la Dentelle et Hilde Bellens, directrice commerciale vous dévoilent l’histoire passionnante de cette Maison née il y a plus de 150 ans. 

Jeudi 24 avril 2014

N°5 Couture Norine, Bruxelles, L'avant-garde de la mode belge, 1915-1952

N°5 Couture Norine, Bruxelles, L'avant-garde de la mode belge, 1915-1952
Dans le cadre de la nouvelle exposition du Musée du Costume et de la Dentelle: Glamour, 30’s Fashion expo. 

Beaucoup l’ignorent mais la mode belge actuelle, considérée comme avant-gardiste, a un précurseur: la Maison Norine. Dirigée par le couple charismatique Honorine et Paul-Gustave Van Hecke, cette maison de couture, née en 1915, se situait à la convergence des courants d’art les plus novateurs d’Europe. 

Nele Bernheim, doctorante en Histoire et en Science de l'Art à l’Universiteit Antwerpen et la Vrije Universiteit Brussel, vous raconte la remarquable histoire de cette institution emblématique ainsi que ses collaborations avec les expressionnistes et surréalistes dont René Magritte était le principal illustrateur. 


24 novembre 2013

N° 4 Cinéma & fashionJeudi

N° 4 Cinéma & fashionJeudi
Depuis ses débuts ou presque, le cinéma a rencontré la mode. Il a d’abord rendu visible et «popularisé» des comportements, des façons de vivre et de parler nouvelles ou inconnues. Ensuite et surtout, il a fallu habiller les actrices et les acteurs et conférer au vêtement ou au «look», un rôle historique, psychologique ou dramatique. Rapidement, la mode est devenue un atout pour sublimer le corps des stars, objets de rêves et de désirs 

Par Jean-Michel Bertrand, Professeur en luxe et communication de marque à l’Institut Français de la Mode et d'esthétique et d'analyse filmique à L'Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris. 

Jeudi 6 juin 2013

N°3 Les Seventies ou le prêt-à-porter conquérant

N°3 Les Seventies ou le prêt-à-porter conquérant
Dans le cadre de l’exposition Seventies, chacun ses audaces et du MADIFESTO 

Pour la première fois dans l’histoire, la rue s'empare de la mode, on ose tout ou presque et les créateurs secouent le conformisme pour réinventer l'élégance. 

Une formidable énergie portée par la jeunesse bouleverse véritablement les codes vestimentaires. 

Des jeunes stylistes comme Emmanuelle Khanh, Jean-Charles de Castelbajac ou Issey Miyake ont l’opportunité de réaliser leurs collections grâce à la société Créateurs & Industriels créée en 1971 par Didier Grumbach, et qui s’occupe également de la promotion, de la coordination et de la distribution. 

Par Monsieur Didier Grumbach, Président de la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode. 

Jeudi 17 janvier 2013

N°2 Dior by Raf

N°2 Dior by Raf
Comment un univers de marque adapte ses codes de création et de luxe au 21e siècle.

L'arrivée de Raf Simons est l'occasion pour la célèbre maison de couture de revisiter ses codes. En deux collections, Haute-Couture et Prêt-à-porter, Raf Simons a déjà posé les bases d'une nouvelle écriture, plus minimaliste que celle de son prédécesseur, John Galliano, mais tout aussi forte. 

De la robe à l’accessoire, de la veste au maquillage et des escarpins à la coiffure, des silhouettes des deux défilés seront analysées lors de cette deuxième leçon, afin de mieux percevoir et comprendre cette nouvelle vision créative proposée et l'impact qu'elle aura sur tout l'univers Dior. 

28 novembre 2012

N°1 White Drama Comme des Garçons et le Musée GallieraMercredi

N°1 White Drama Comme des Garçons et le Musée GallieraMercredi
Pourquoi exposer au Musée une collection encore en vente dans les magasins? Le Musée de la Mode de la Ville de Paris- Musée Galliera a fait le pari de montrer la collection printemps/été 2012 de la marque japonaise Comme des Garçons. Alexandre Samson, Assistant du Conservateur, dévoilera tout sur cette démarche audacieuse et peu commune.