Seventies

Chacun ses audaces

28 mars 2013 > 02 mars 2014

Les années 70, ce sont les influences hippies, la télévision en couleur, le disco et ses paillettes, l’émancipation des femmes qui gagnent leur indépendance financière et une maîtrise de leur corps. Mais c’est aussi la première crise pétrolière, les dimanches sans voitures, la montée du chômage… Un vent de liberté souffle sur cette décennie contestataire et pour la première fois dans l’histoire, la rue influence la mode. 

A côté des pièces emblématiques comme une robe en peau, une combinaison en lurex et des sabots compensés, le musée dévoile le quotidien vestimentaire d’une décennie où on ose tout ou presque. Les bottes se portent avec le short, les robes «chics» deviennent chemisiers et le soutien-gorge se fait de plus en plus discret, voire même disparaît. Le perfecto s’enfile sur un t-shirt et les pièces de créateurs comme Sonia Rykiel font de l’ombre à la Haute Couture. Certains grands noms parviennent cependant à adapter leurs classiques. Ainsi, Yves Saint Laurent décline son tailleur en version jeans. 

L’exposition Seventies Chacun ses audaces porte un regard pertinent sur cette mode impertinente très peu dévoilée jusqu’à aujourd’hui.

Scénographie et graphisme: Dominique Hambye et Cristina Marchi